Rendez-vous pour le climat !

Chères amies, chers amis,

Nous sommes à la veille d’une séquence majeure et mondiale en faveur du climat.

Jeudi, le recours des quatre ONG à l’origine de la pétition « L’Affaire du siècle » à 2 millions de signature va être déposé devant le tribunal administratif. Vendredi, ce seront une nouvelle fois lycées et étudiants qui seront dans la rue pour dénoncer le manque de courage politique face aux questions climatiques. Samedi, une marche pour « le printemps climatique » est organisée à travers la France et dans le monde entier. À Paris, ce sera la « Marche du siècle ». Nous y serons.

Cet élan populaire démontre que l’écologie est au cœur des préoccupations d’une partie de la population, et plus particulièrement de la jeunesse. Cela nous donne de l’espoir, évidemment. Mais cela nous donne aussi une grande responsabilité.

Cette responsabilité, c’est de ne laisser personne sur le bord du chemin. La mobilisation des « gilets jaunes » ne s’oppose pas aux marches pour le climat, bien au contraire. Gilets jaunes et mouvement climat sont en réalité les deux faces d’une même pièce : celle de la fin de notre modèle économique, basé sur l’énergie bon marché et une consommation sans fin, et qui se heurte finalement à la réalité.

Ainsi, nous portons des propositions pour concilier fin du monde et fin du mois : « dix mesures d’urgence, gilets jaunes et verts ».

Alors que les populismes prospèrent en Europe, et que l’extrême-droite s’installe dans plusieurs gouvernements de notre continent, nous sommes l’alternative. L’écologie a la responsabilité d’être au rendez-vous. Nous serons au rendez-vous cette semaine, et tout particulièrement samedi pour les marches partout en France.

Ce que demanderont toutes ces marches, ce que demandent les jeunes qui font grève et qui manifestent, ce sont des actes. Parce que les constats sont faits. Parce que personne ne nie désormais la responsabilité humaine dans le changement climatique, ni les graves conséquences de celui-ci. Les grands discours relèvent désormais de l’imposture. Seule l’action compte. Nous sommes prêts à agir. Pour le climat !

David Cormand
Secrétaire national d’Europe Écologie – Les Verts

Publié dans Non classé | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Festival Cinéma-Écologie 2019 – La Ruche de Vanves

Comme chaque année, il est venu le temps du festival Cinéma Ecologie à Vanves (92).
Les projections-débats se déroulent du samedi 30 mars au samedi 6 avril 2019 dans le cadre du théâtre du lycée Michelet.

Cette 11ème édition est intitulée : « L’intelligence du vivant ».
Vous trouverez la programmation détaillée içi

Site Web: La Ruche de Vanves

Contact: contact@laruchedevanves.org

Publié dans Non classé | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Journée internationale des droits des femmes : ensemble pour une Europe féministe !

Journée internationale des droits des femmes, 8 mars 2019

Des inégalités au travail qui ne semblent jamais se réduire, des violences subies, banalisées, niées, impunies, des libertés entravées par les discriminations, le non respect de droits aussi fondamentaux que celui de choisir sa sexualité et de si et quand faire des enfants… La liste est longue des atteintes aux droits des femmes et chaque 8 mars est l’occasion d’en rappeler la teneur. En cette année d’élections européennes, en cohérence avec leurs positions et leurs combats en France, les écologistes font de l’égalité femme-homme une priorité de leur projet pour l’Europe.

Face aux États européens où l’avortement n’est pas légal ou qui cherchent à le restreindre (Pologne, Malte, Italie, Chypre), l’Europe doit garantir le droit universel des femmes de maîtriser leur corps et leur fécondité. Alors que plusieurs alertes ont été émises ces derniers mois, la France ne doit pas lâcher sa vigilance sur le libre exercice du droit à l’avortement sur son territoire. Au plan européen, la montée des néoconservatismes montre que la bataille pour ce droit est loin d’être gagnée tant le droit à l’IVG n’a de cesse d’être contesté. Pour cette raison, l’accès à l’IVG doit devenir un droit fondamental au niveau européen.

Nous défendons la mise en place d’une véritable politique sociale au sein de l’Union Européenne, par l’application du Socle européen des droits sociaux adopté en 2017. La première étape doit être une harmonisation par le haut des dispositifs existant en Europe en matière de congés parentaux. Contrairement au gouvernement français, les écologistes ont soutenu la directive européenne sur l’équilibre vie privée-vie familiale : au Parlement Européen, les écologistes défendent une directive rendant obligatoire une indemnisation minimale des congés d’accueil de l’enfant, au même niveau que les congés maladie, rendant obligatoire le congé paternité et imposant un congé parental réellement partagé entre les deux parents. Nous souhaitons également garantir l’accueil des jeunes enfants à travers l’Union par l’accès à des modes de garde collectifs.

Ces mesures sont des leviers essentiels pour l’emploi des femmes. De même, l’Union Européenne doit établir un cadre contraignant pour garantir l’égalité salariale, en instaurant la transparence sur les inégalités de salaires au sein des entreprises et l’obligation de résorber les écarts constatés.

Les femmes doivent se sentir en sécurité au travail : les écologistes portent l’obligation de formation à destination des député.e.s européen.ne.s et des parlements nationaux, ainsi que des personnel.le.s des administrations, sur le harcèlement sexuel et la mise en place de comités indépendants en capacité d’appuyer les victimes. Les employeurs privés et publics doivent former et sensibiliser leurs cadres sur le harcèlement sexuel et mettre en place des comités de soutien aux victimes. Pour que l’Union européenne soit exemplaire, les écologistes ont fait adopter des plans de tolérance zéro pour combattre le harcèlement sexuel dans les institutions : à leur initiative, une résolution pour lutte contre le harcèlement a été votée au Parlement européen. Nous demandons également que tous les États-membres ratifient la Convention d’Istanbul sur la prévention et la lutte contre les violences à l’égard des femmes et veillent à ce que des mesures juridiques, financières et incitatives soient prises pour remplir leurs obligations.

Enfin, le mouvement #MeToo est loin d’avoir fini de créer des déflagrations en France : ces dernières semaines, de nouveaux scandales sont apparus, y compris dans des partis politiques. Nous ne pouvons ni ignorer cette actualité ni prétendre, malgré la mise en place d’un dispositif de prévention, avoir le remède infaillible pour combattre le sexisme en interne. Nous appelons donc les forces progressistes qui se reconnaissent dans ce combat à s’unir pour partager leurs bonnes pratiques en matière de prévention et de sanction des violences sexistes et sexuelles en politique. Nous avons le devoir de construire une nouvelle génération de responsables politiques respectueux-ses de l’égalité.

Tout doit changer pour les femmes, en France, en Europe, dans le monde. Il suffit de s’en donner les moyens. 

Les écologistes appellent à rejoindre massivement les rassemblements pour les droits des femmes partout en France, en Europe et dans le monde et soutiennent l’appel à la grève le 8 mars à 15h40.

#JourneeDesDroitsDesFemmes

Publié dans Non classé | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Automobile : « L’amateurisme est du côté de Carlos Tavares », la réponse (cinglante) de Karima Delli

Le Pdg de PSA a fustigé dans le Figaro la décision, votée en octobre 2018 par le Parlement de Strasbourg, de réduire de 40% les émissions de CO2. La députée européenne Karima Delli (Europe Écologie Les Verts) lui répond dans La Tribune, dénonçant le chantage à l’emploi de Carlos Tavares…

Publié dans Non classé | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Karima Delli : «L’Europe doit poser la question de la sortie du tout-voiture»

Publié dans Non classé | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Ouverture du Café solidaire du Piqueur samedi 2 mars au Parc de Saint-Cloud

Le Jardin du Piqueur prépare depuis plusieurs mois le lancement d’un café solidaire, et voici que l’ouverture est prévue le 2 mars 2019 à partir de 10 h 30.
Bénévoles et salariés du Jardin du Piqueur vous accueilleront pour consommer des boissons chaudes ou fraîches et quelques produits locaux, en attendant la pleine saison de maraîchage et une dégustation des produits du jardin !
Bienvenue au petit chalet de Combleval, entre 10 h 30 et 18 h samedi et dimanche à partir du 2 mars. Le café ouvrira aussi le mercredi après-midi, de 14 h à 17 h.
Pour plus d’information sur le chantier d’insertion et ses activités :
Aucune description de photo disponible.
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire