réforme constitutionnelle, l’unité démocratique.

Communiqué du PCF,  du PS et des Verts sur la réforme constitutionnelle
16 juillet 2008

Malgré la modification d’un nombre important d’articles dans la
Constitution, la réforme institutionnelle de Nicolas Sarkozy et du
gouvernement ne répond en rien à la crise de la représentation politique.

Elle accentue la présidentialisation de la Vè République en instaurant
l’expression du Président de la République au Parlement, alors qu’il
n’est pas responsable devant lui et qu’il dispose de pouvoirs
considérables, notamment de dissoudre l’Assemblée nationale.

Par contre, aucune disposition ne vient renforcer les pouvoirs du
Parlement, ni son pouvoir législatif, ni son pouvoir de contrôle.

Aucune des propositions d’élargissement de la représentation nationale
et de respect du pluralisme avancées par l’opposition n’ont été retenues :

– Introduction d’une dose de proportionnelle à l’élection de l’Assemblée
Nationale
– Réforme du mode de scrutin pour le Sénat
– Instauration du droit de vote et d’éligibilité des résidents étrangers
aux élections locales
– Garantie du pluralisme dans la nomination des postes clés du CSA ou au
Conseil Supérieur de la Magistrature

Dans ces conditions, nos partis voteront contre le projet de réforme
constitutionnelle.

Marie-Georges Buffet, François Hollande et Cécile Duflot.

Ce contenu a été publié dans Politique - Gouvernance, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *