Les Verts de Clamart font progresser la disposition sur « le bonus de COS »

Les Verts de Clamart font progresser la disposition sur « le bonus de COS »

Le terme barbare de « bonus de COS » indique le droit de construire des mettre carrés supplémentaires (+20%) lors d’une opération neuve ou de travaux de rénovation.

En échange de quoi, la commune exige des efforts en matière de constructions écologiques dans la zone pavillonnaire (UE).

Sous l’effet de l’action du groupe des élus des Verts de Clamart, la première version, qui se cantonnait à demander une amélioration des performances énergétiques des bâtiments, a été revue pour augmenter le nombre de cibles de haute qualité environnementale.

En plus d’un objectif obligatoire de 65 Kwh/an/m2 maximum en consommation primaire pour le chauffage du bâtiment et d’un usage d’énergies renouvelables (biomasse, solaire ou géothermie), nous avons obtenu les dispositions suivantes :

* 30% des volumes de matériaux utilisés devront être d’origine naturelle ou recyclée (bois, ouate de cellulose, laine de chanvre, feutre de bois etc..).

* le stockage et la rétention des eaux de pluie ou l’infiltration devient obligatoire (via un stockage d’au moins 1000 litres, intégrant une partie de stockage et une partie permettant la limitation du débit de fuite maximum de 2 l/s/ha comme l’exige le PLU). Il sera conseillé de créer ou de transformer des surfaces imperméables en surfaces perméables (allées de jardin sans bétonnage, terrasse extérieure perméable).

* une gestion des déchets verts est obligatoire (composteur).

* les toitures terrasses doivent être systématiquement végétalisées.

Par ailleurs, le triple vitrage devient obligatoire et l’emprise au sol ne doit pas évoluer pour éviter une densification de surface.

Nous regrettons que notre proposition de permettre une isolation par l’extérieur en surplomb de l’espace public n’ait pas été retenue (cas des habitations sur rue).

Ce dispositif sera évalué tous les ans et revu dans deux ans compte tenu des évolution des techniques constructives. Ce qui est en avance aujourd’hui sera standard demain !

Les Verts se réjouissent de cette délibération qui met Clamart en tête des villes à haute demande environnementale pour ces droits à construire supplémentaires.

Ce contenu a été publié dans Politique locale, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *