Ecoquartier: donner du sens au projet

 

Cette tribune aurait du être publiée dans le Clamart info de décembre. Une erreur d’impression l’a faite disparaitre.

Il y a deux ans, dans ces colonnes, nous avions plaidé pour « un projet durable pour les terrains de la gare » et avions dit que ce projet était l’occasion de réaliser un véritable « écoquartier ». La concertation qui avait suivi avait montré la grande sensibilité des participants aux idées que nous avions alors exprimées. C’est ainsi que toute la réflexion menée avait abouti à l’écoquartier de la Gare.

Sa conception répond à nos attentes sur l’aspect énergétique et la volonté d’y développer les circulations douces; en revanche, nous estimons que, pour un tel quartier, les capacités de parking prévues sont trop importantes.

Mais, maintenant, alors que le promoteur va être prochainement choisi, il importe de prévoir du contenu dans ce quartier peu ordinaire.

croisement_de_chemin_de_fer

C’est pourquoi nous avons fait un ensemble de propositions concrètes : un magasin « bio » dont l’absence se fait sentir à Clamart, un restaurant-café ou un café librairie « bio » également, une vélostation avec parking gardé, locations de vélos, petit entretien, une station de location de voitures peu polluantes de très courte (autopartage) ou de moyenne durées, une agence de mobilité de Sud de Seine pour aider au développement de transports moins polluants, un jardin ouvert au public et aux écoles, un quatrième pigeonnier et des artisans et entreprises liées à l’économie sociale et solidaire et au développement durable.

Nous pensons que c’est en donnant un contenu à ce projet qu’il deviendra un réel écoquartier ayant du sens.

Pour nous contacter : contatc@verts-clamart.fr

Ce contenu a été publié dans Environnement Energie Santé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *