Pour ou contre les plantes tropicales à Clamart ?

Depuis des dizaines d’années, la ville de Clamart s’est dotée de serres municipales qui, dans leur dernière évolution rue d’Estienne d’Orves, permettront de conserver durant l’hiver des plantes tropicales chauffées entre 16 et 18°. Ces bananiers et autres plantes fragiles sont utilisés pour créer des massifs originaux mais imposent un coût de chauffage très important estimé à 8 000 euros par an.

 

Compte tenu de la nécessaire réduction des gaz à effet de serre et de la limitation des dépenses municipales non indispensables, nous demandons un fleurissement de Clamart utilisant des plantes et fleurs de notre région et l’arrêt du chauffage de la serre municipale pour ces plantes tropicales.

 

Nous ne sommes malheureusement pas entendus pour le moment, certains groupes politiques étant peut être anxieux de l’impopularité de cette mesure.

 

Nous souhaitons donc recueillir votre avis concernant le chauffage de la serre et le fleurissement de Clamart et nous vous demandons de bien vouloir choisir (en sélectionnant une option sur le sondage situé à droite de l’écran) entre les deux énoncés suivants :

  • Je suis favorable à l’arrêt du chauffage de la serre municipale et à la réalisation de massifs de plantes et fleurs de notre région.

  • Je suis favorable au maintien du chauffage de la serre municipale et à l’utilisation de massifs de plantes et fleurs contenant des espèces tropicales.

Ce contenu a été publié dans Environnement Energie Santé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *