Les libertés des uns et…celles des autres

Lors de la parution de notre dernière tribune concernant l’installation de dispositifs de vidéosurveillance sur l’espace public clamartois, le Maire a pris la liberté d’ajouter dans notre champ déjà réduit d’expression, un commentaire laissant entendre que nous aurions soutenu ce dossier lors d’un vote de la majorité municipale.

Ceci nous amène à préciser que nous avons voté contre ce projet de vidéosurveillance avec le Front de Gauche et quelques Indépendants. L’approbation du projet du Maire n’a donc finalement été obtenue qu’à une courte majorité de voix. Nous ne savons pas à cette heure si celui-ci renoncera à la consultation annoncée des habitant-e-s sur le sujet, les privant de ce fait de l’occasion de mesurer le degré d’atteinte à leurs propres libertés à travers ce projet.

En matière de liberté et au delà de ce dossier, cette insertion de commentaires postérieurs à l’envoi des tribunes nuit à la libre expression de chaque groupe politique dont l’espace de publication est pourtant bien limité. Nous pensions que ce sort n’était réservé, malgré nous, qu’à l’expression des groupes politiques d’opposition. Force est de constater que toute opposition au Maire, même partielle, place d’emblée celles et ceux qui s’y risquent, dans le camp de ses ennemis, y compris lorsqu’il s’agit des adjoint-e-s issu-e-s de son propre parti.

Les élections municipales approchent si l’on en croit le « relooking » affiché récemment dans Clamart d’un probable candidat cumulard. Et l’heure du bilan arrive. Nous assumons totalement celui de notre majorité municipale. Toutefois, les méthodes de gouvernance actuelles et le respect des libertés et de la démocratie réclament qu’adviennent, à gauche, de profonds changements.

Vos élu-e-s EELV

contact@verts-clamart.fr     http://www.verts-clamart.fr

Libertés des uns et…celles des autres

Lors de la parution de notre dernière tribuneconcernant l’installation de dispositifs de vidéosurveillance sur l’espace public clamartois, le Maire a pris la liberté d’ajouter dans notre champ déjà réduit d’expression, un commentaire laissant entendre que nous aurions soutenu ce dossier lors d’un vote de la majorité municipale. Ceci nous amène à préciser que nous avons voté contre ce projet de vidéosurveillance avec le Front de Gauche et quelques Indépendants. L’approbation du projet du Maire n’a donc finalement été obtenue qu’à une courte majorité de voix. Nous ne savons pas à cette heure si celui-ci renoncera à la consultation annoncée des habitant-e-s sur le sujet, les privant de ce fait de l’occasion de mesurer le degré d’atteinte à leurs propres libertés à travers ce projet.

En matière de liberté et au delà de ce dossier, cette insertion de commentaires postérieurs à l’envoi des tribunes nuit à la libre expression de chaque groupe politique dont l’espace de publication est pourtant bien limité. Nous pensions que ce sort n’était réservé, malgré nous, qu’à l’expression des groupes politiques d’opposition. Force est de constater que toute opposition au Maire, même partielle, place d’emblée celles et ceux qui s’y risquent, dans le camp de ses ennemis, y compris lorsqu’il s’agit des adjoint-e-s issu-e-s de son propre parti.

Les élections municipales approchent si l’on en croit le « relooking » affiché récemment dans Clamart d’un probable candidat cumulard. Et l’heure du bilan arrive. Nous assumons totalement celui de notre majorité municipale. Toutefois, les méthodes de gouvernance actuelles et le respect des libertés et de la démocratie réclament qu’adviennent, à gauche, de profonds changements.

Vos élu-e-s EELV

contact@verts-clamart.fr http://www.verts-clamart.fr

Ce contenu a été publié dans Politique - Gouvernance, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *