Est-ce la fin de l’écologie politique ?

Plus d’un an après l’avoir rallié dans la course à la présidentielle, Yannick Jadot a affirmé le 19 août ne pas vouloir rejoindre Benoît Hamon pour les européennes, et qu’il aspirait à recueillir « 15% » des voix, désirant réitérer l’exploit de 2009. Est-ce la fin de l’écologie politique ?