Lettre ouverte à un responsable politique qui s’égare en tirant dans le dos des écologistes

Cher Jean-Luc Mélenchon.

Parlons clair. Le mensonge et la calomnie ne sont pas dignes de la légitimité du débat que nous devons avoir ensemble. Or, tu as récemment affirmé que EE-LV s’apprêtait, les élections européennes passées à constituer une grande coalition avec LREM, le PS et les Républicains. En tant que secrétaire national d’EE-LV et candidat sur la liste Europe Ecologie que nous présentons, je suis bien placé pour savoir que tes propos relèvent de la pure mauvaise foi.

Il s’agit de ta part d’une tentative de nous discréditer. A nos yeux, la concurrence électorale n’autorise pas ce genre de méthodes. Il y a suffisamment de différences entre nos deux formations pour nourrir la réflexion des électrices et des électeurs dont nous nous disputons les suffrages.

Dans cette élection par exemple, vous défendez la sortie des traités en affirmant qu’aucune réorientation de l’Europe n’est possible. Nous proposons, nous, un traité environnemental qui deviendrait la loi fondamentale de l’Union européenne et s’imposerait à tous les traités existants. Cette différence d’approche est importante et mérite qu’on s’y arrête.

Nous aurions pu en débattre. Au lieu de cela, votre stratégie est celle qui consiste à faire fondre sur nous un essaim de contre-vérités sur les réseaux sociaux. Ces attaques coordonnées salissent davantage celles et ceux qui s’y livrent que la cible qu’elles visent.

Les écologistes ont le cuir tanné. Si je choisis de rendre public mon désaccord, ce n’est donc pas par susceptibilité. C’est qu’à quelques jours des élections, le choix de vos adversaires désignés est éclairant. Pourquoi attaquer EE-LV au lieu de vous en prendre au Rassemblement national ? La montée des nationalistes populistes et xénophobes sur tout le continent mérite pourtant qu’on s’y attaque avec la plus grande vigueur. Le choix à venir est entre l’écologie et la barbarie.

Attaquer les écologistes, cher Jean-Luc c’est vous tromper d’ennemi. C’est adopter la peu fructueuse posture du tireur dans le dos. C’est se conduire en assassin de l’espoir. Mais sachez que nous continuerons à avancer la tête haute. Les femmes et les hommes qui composent notre liste ont l’habitude d’être fichés par Monsanto, mis sur écoute par EDF, calomniés par les pollueurs, conspués par les racistes quand ils défendent les personnes migrantes.

Le débat public n’a rien à gagner à ce que les fake news gangrènent les oppositions entre nous. Laissons ces viles techniques à Vladimir Poutine. Et finissons cette campagne dans la dignité et la vérité.

Écologiquement vôtre.

David Cormand

Lettre ouverte à un responsable politique qui s’égare en tirant dans le dos des écologistes, par David Cormand

Ce contenu a été publié dans Européennes 2019, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *