Le référendum sur le traité constitutionnel européen ; communiqué des Verts.

TRAITÉ EUROPÉEN ? ? ?


Communiqué de presse des Verts du 8 juin 2005

*Les Verts pour une Europe fédérale, écologique, sociale et démocratique *

Les Français ont massivement rejeté le Traité Constitutionnel européen. Les Verts en ont pris acte.

Cette campagne a permis un débat démocratique intense et utile, mais il a également révélé des divergences parfois fortes entre les forces de gauche.

Les Verts ont pris position pour le oui car ils voyaient dans cette Constitution un certain nombre d’avancées sur lesquelles s’appuyer pour la construction d’une Europe politique plus fédérale et plus démocratique, et ce malgré la présence de la partie III.

Les Verts comprennent cet acte de défiance exprimé par les électeurs vis-à-vis de l’actuelle construction européenne. Ce vote traduit le fait que le Traité est apparu comme une réponse insuffisante à la marchandisation mondialisée et son corollaire de dégâts environnementaux et sociaux.

Il traduit également un profond rejet des politiques libérales menées par la droite qui a continué sa politique de casse sociale malgré les signaux forts envoyés par les électeurs lors des précédents scrutins régionaux, cantonaux et européens.

Les 16 et 17 juin prochains, le Conseil européen se réunira pour la première fois après le rejet du TCE par la France et les Pays-Bas.

Les Verts souhaitent, à cette occasion, réaffirmer clairement leur attachement à doter l’Europe d’une Constitution, et, en tout état de cause, de dépasser l’actuel Traité de Nice.

Il s’agit de promouvoir la nécessité impérative d’un espace politique européen au-dessus de l’espace économique.

Les Verts sont en effet pour une Europe résolument fédérale qui dépasse la logique intergouvernementale, refuse tout repli souverainiste quel qu’il soit, et construit une démocratie européenne susceptible de répondre efficacement aux défis sociaux et environnementaux, et à l’unilatéralisme sur la scène internationale. * Les Verts français et les Verts européens élaboreront, avant le Conseil européen, une série de demandes à l’adresse du Conseil car nous tenons à la construction d’une Europe qui offre un autre modèle de développement qui tourne le dos au productivisme, source de destruction de la nature et des liens sociaux. * Un certain nombre d’organisations qui ont défendu le « non » au Traité appellent à un rassemblement, le 16 juin, à Paris, pour interpeller le Conseil. Au-delà des divergences que nous avions eues au cours de la campagne référendaire, Les Verts souhaitent, eux aussi, interpeller le Conseil qui se réunira ce même jour à Bruxelles.

*C’est pourquoi, Les Verts appellent tous ceux qui partagent notre engagement pro-européen fédéraliste, anti-productiviste et anti-libéral, à être présent avec nous, pour adresser ce message au Conseil européen, le 16 juin, place de la République, à partir de 18h. *

Ce contenu a été publié dans Politique - Gouvernance, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *