L’éducation selon Sarkozy

Communiqué des Verts – le 6 septembre 2007 Education ou répression : le gouvernement a choisi

Sarkozy prétend faire de l’éducation une priorité. En réalité, l’Etat se démet de sa mission d’éducation et de lutte contre les inégalités en démantelant les outils en place. Aucune alternative n’est proposée, si ce n’est la libéralisation du système scolaire et les lois contre la récidive votées cet été.

Suppression de la carte scolaire, suppression des sciences économiques et sociales, suppression du collège unique, suppression de postes : en matière d’éducation, l’Etat démissionne mais ne propose rien, excepté l’enferment des mineurs et l’expulsion des sans-papiers.

Autant dire que Nicolas Sarkozy prépare notre avenir.

A quand, à l’image des Etats-unis il y a quelques années, un transfert des fonds pour l’éducation à la création de prisons ?

Les Verts sont catastrophés devant cette politique répressive, excluante et à courte vue. Ils demandent d’urgence une réorientation de l’éducation nationale pour que celle-ci devienne, tel que l’exige une démocratie digne de ce nom, un vecteur d’égalité sociale.

Pour cela, les Verts souhaitent que des Etats généraux de l’éducation, qui réuniraient tous les acteurs de l’éducation, soient mis en place d’urgence par le gouvernement.

Anne Souyris Porte Parole

Ce contenu a été publié dans Éducation, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *