LES DIX POLLUANTS LES PLUS DANGEREUX DANS LE MONDE EN 2008

Le site Futura-sciences (voyez nos fils d’actualité dans la rubrique Dossiers) publie un article sur l’enquête sur l’état de la pollution au niveau planétaire, réalisée par la Green Cross suisse et le Blacksmith Institute (Etats-Unis).

Green Cross Suisse et le Blacksmith Institute (Etats-Unis), deux organisations environnementales indépendantes, présentent un classement des polluants les plus dangereux de l’année 2008.

Le classement des dix polluants majeurs repose sur des critères établis par un groupe international d’experts de l’environnement et de la santé publique, parmi lesquels figurent des chercheurs de la Johns Hopkins University, de la Bloomberg School of Public Health, du Mt. Sinai Medical Center, de l’Emory University et de la City University of New York.

Première place : L’extraction artisanale d’or : plus de dix millions de personnes empoisonnées par an dont 600 000 enfants. L’extraction artisanale de l’or relache du mercure dans l’environnement sous sa forme métalique pendant l’amalgamation et sous forme de vapeur pendant le processus de chauffage. Une étude estime qu’un ou deux grammes de mercure sont relachés pour chaque gramme d’or produit durant le processus d’amalgamation.

Deuxième place : L’eau des rivières contaminées : cinq millions de morts par an

Troisième place : Contamination des nappes phréatiques

Quatrième place : L’air intérieur pollué : 3 millions de morts par an

Cinquième place : L’industrie minière.

Sixième place : La fusion et le travail des métaux.

Septième place : Le traitement des déchets radioactifs.

Huitième place : Le déversement incontrôlé des eaux d’égout.

Neuvième place : La qualité de l’air urbain.

Dixième place : Le plomb utilisé par les batteries. 85% des 8 millions de tonnes de plomb produit chaque année sont utilisés dans les batteries automobiles, les batteries de secours et pour les télécoms, l’informatique et les systèmes de sécurité. Plus de 40,000 tonnes de plomb sont relachées dans la nature chaque année. 70,000 autres tonnes sont perdues dans le processus minier et lors de son emploi dans l’industrie.

Les sols souillés par le plomb peuvent devenir poussiéreux et donc volatils. Le plomb peut donc être inhalé ou ingéré à votre insu, il peut également se retrouver dans les nappes phréatiques

 

 

Ce contenu a été publié dans Environnement Energie Santé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *