Intervention dans le cadre du débat d’orientation budgétaire

Intervention de Lionel Wartelle, président du groupe des Verts

 

Clamart est une ville bien gérée et en bonne santé, l’endettement est pour nous un indicateur important. Or les clamartois ont la capacité de résorber les emprunts, contractés dans le cadre de la politique municipale, à l’horizon d’une douzaine d’année dans le pire des scénarios, ce qui est tout à fait raisonnable.

En matière de priorités, comme vous le savez les Verts sont très sensibilisés aux économies en général et aux économies d’énergie en particulier.

Il s’agit non seulement de maîtriser nos finances mais aussi de préserver les ressources naturelles, eau et énergies fossiles, sans pour autant solliciter plus encore (l’actualité en ces temps de grand froid nous rappelle à nouveau ses faiblesses) le nucléaire, qui n’est pas une énergie propre !

Economies donc, Vincent Gazeilles interviendra sur l’investissement.

En matière de fonctionnement, quelques points nous paraissent mériter une réflexion. D’une part, le soutien important accordé à certaines associations sportives, c’est un exemple… qui bénéficient à la fois de subventions conséquentes et d’une prise en charge des coûts liés aux fluides dans les locaux de leur activité (comme le tennis avec l’arrosage et le chauffage des courts…). Nous comprenons bien les besoins et nous soutenons cette pratique sportive mais nous estimons injuste de faire peser sur le contribuable la quasi totalité des frais de fonctionnement.

Concernant les espaces végétalisés nous pensons que de plus grands efforts encore peuvent être faits en matière de suppression de plantes vivaces (jardinières…) nécessitant des arrosages et de l’entretien par du personnel de la ville se déplaçant en véhicules motorisés, au profit de végétaux à très faible entretien.

D’autre part, pour ce qui concerne le personnel, c’est dans le budget de la ville, un poste majeur qui reste relativement stable. Comme nous l’avons souligné avec Vanessa Jérôme lors de la commission finances, il nous semble qu’il faille travailler à une meilleure gestion des ressources humaine (plan de formation, organigrammes cohérents…) car certains pôles travaillent à flux tendu. Il s’agit d’améliorer la encore, le service rendu aux usagers.

Enfin concernant les créations de postes, nous souhaitons redire ici nos demandes qui touchent une priorité que nul ne peut ignorer maintenant. Il s’agit des missions en lien avec le développement soutenable, le dérèglement climatique et le secteur social.

Il faut pour la ville de Clamart ; un agent rattaché aux services technique, pour travailler autour de la mobilité (plan de déplacement d’entreprise, développement des circulations non motorisées, transports en commun….), un agent en charge de l’hygiène et de la sécurité (déchets d’entreprise, insalubrité des logements…) et enfin un agent chargé du Plan territorial de Développement Durable qui est comme vous le savez une compétence de Sud de Seine, mais qui nécessite un correspondant au sein de chacune des villes de l’agglomération.

Je vous remercie.

Ce contenu a été publié dans Politique - Gouvernance. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *