Revenir à l’essentiel…

Dans un climat politique local délétère,  des enjeux supérieurs doivent rester notre préoccupation hors de tout propos électoraliste.

L’éducation de nos enfants, parce qu’elle revêt un caractère affectif particulier mais aussi parce qu’elle engage nos visions du monde et du citoyen de demain, doit faire l’objet de toute notre attention.

Depuis plusieurs années déjà s’est engagée une politique gouvernementale qui consiste à fragiliser toujours plus notre système d’éducation publique. Celui-ci connaît des faiblesses et appelle à une réforme de fond dans son organisation, ses méthodes, ses attendus… mais il ne saurait être la cible privilégiée des pourfendeurs acharnés du service public sacrifié sur l’autel du libéralisme dont on sait les effets sociaux désastreux.

A Clamart, en primaire, les effectifs par classe n’ont cessé d’augmenter, le soutien par le RASED des élèves en difficulté se voit amputé de deux postes, le nombre d’accueil des enfants de moins de 3 ans a chuté. Les collèges Maison Blanche et Alain Fournier doivent faire face à une diminution de leurs dotations d’heures d’enseignement. Le lycée Jacques Monod, après avoir arraché le maintien de classes spécialisées grâce à une mobilisation générale, connaît cette année encore et pour la rentrée prochaine une diminution de moyens.  

Devant cette dégradation de l’école publique qui a l’un des taux d’encadrement les plus faibles des pays de l’OCDE avec 5 enseignants pour 100 enfants du primaire, les familles se tournent de plus en plus vers le privé.
Nous voulons rappeler ici notre attachement à l’école publique, gratuite et laïque pour tous.  L’éducation mais aussi la formation tout au long de la vie sont les vecteurs d’une société plus éclairée à l’heure où la connaissance et le discernement, plus que jamais, sont requis.

Pour le groupe EELV Dominique Meier

contact@verts-clamart.org
http://www.eelv-clamart.fr

Ce contenu a été publié dans Éducation, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *