Hommage à Stéphane Hessel

 

La mort est toujours un moment de trêve. Instant suspendu dans le tumulte de la vie, elle est l’occasion de se souvenir, de regretter, de pardonner, et plus rarement, d’espérer.

C’est emplis de tristesse mais également d’espoir, que nous avons accueilli aujourd’hui l’annonce de la mort de Stéphane Hessel.

Parce que c’était d’espoir que Stéphane Hessel nous parlait, depuis toujours, et inlassablement.

Fruit d’une immense passion amoureuse, résistant, diplomate, homme de lettre et de cœur, militant, il avait rejoint les écologistes à l’occasion de la dernière campagne des européennes.

 

Il nous avait choisis, parmi d’autres, pour porter l’espoir d’une véritable Europe, démocratique, sociale, pleine de générosité et ambitieuse. Au-delà de l’indignation, nécessaire mais souvent trop furtive, il nous encourageait à lutter toujours, contre les forces conservatrices et destructrices qui entravent la transformation du monde et barricadent les frontières.

Mais Stéphane Hessel était de ceux que l’on ne récupère pas. C’était un homme libre, et sa mémoire n’appartient à personne.

Libre de choisir ses combats, en toute conscience, et avec toute l’acuité de son regard sur le monde.

C’est en sa mémoire, tout autant qu’en celle de tous ceux qui luttent, que nous poursuivrons nos combats et que nous lui dédions le vœux que nous vousprésenterons ce soir et qui est une manière parmi d’autres de vanter les mérites de la solidarité entre les peuples et de l’inclusion sociale.

 

Vanessa Jerome, élue municipale EELV, adjointe au développement économique

Prononcé en ouverture du CM du 27.02.2013, au nom du groupe EELV.

Ce contenu a été publié dans Politique locale. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *