À propos de l’affichage

tribune octobre 2003

À PROPOS DE L’AFFICHAGE

Affichage, quel affichage ?

Affichage libre, affichage publicitaire, associatif, institutionnel, politique, affichage sauvage. Plus possible de lever la tête sans tomber sur de l’affichage. Positif dans son principe, l’information des clamartois doit néanmoins être soumis à des règles claires si nous ne voulons pas être envahi par des centaines de panneaux devenant, par leur nombre, un brouhaha visuel inutile.

Nous demandons qu’un bilan soit réalisé pour supprimer tous les affichages publicitaires illégaux. En plus de nous mentir, la « pub » dégrade également visuellement les villes. Elle bloque aussi parfois les piétons quand elle vient s’installer sans vergogne sur les trottoirs via des présentoirs vantant tel ou tel journal.

Après la mise en place de nouveaux panneaux pour la mairie de Clamart, il manque encore des espaces pour les associations. Au fil du temps, les surfaces d’affichage libre se sont réduites, et même si nous sommes encore au dessus du minimum légal, cette information associative doit être augmentée notamment quand on connaît le dynamisme du secteur (voir le succès du forum des associations).

Enfin, en demandant quelques zones d’affichage spécifique, les Verts désapprouvent l’affichage politique sauvage sur des biens publics ou privés qu’il faudra ensuite nettoyés a grands frais pour le contribuable. Comment se dire sensible au cadre de vie et le dégrader visuellement ? Ce sont d’ailleurs parfois ces mêmes groupes politiques qui demandent la tolérance zéro pour les taggeurs, cherchez l’erreur..

Ce contenu a été publié dans Politique - Gouvernance, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *