Le tramway ou le chaos

La création d’une nouvelle ligne de tramway en région parisienne est une évolution majeure en matière de choix de transport.
Jadis considéré comme “ringard” vis à vis de l’automobile, ce projet de transport en commun sur la RD906 avance à présent avec l’aval de toutes les composantes politiques locales et nationales. Preuve, s’il en était besoin, de l’échec cuisant et inavoué de ceux qui comptaient sur l’automobile pour résoudre les problèmes de circulation.
Parce qu’il transporte un grand nombre de passagers dans un espace réduit pour une consommation énergétique modérée et une absence de pollution locale, le tramway est une bonne solution.

Le choix de l’aménagement de la RD906 est fondamental. Choisira-t-on une réduction routière (une voie dans chaque sens, en plus du tramway) ou gardera-t-on quatre voies routières dont les effets sur l’environnement ne sont plus à démontrer : effet de serre, pollutions dangereuses, dégradation du bâtit, accidents, bruit etc.
Ce n’est plus un secret : ici comme ailleurs, si nous ne réduisons pas le transport routier, les maladies et décès liées à la pollution urbaine s’amplifieront, les dégâts de l’effet de serre seront catastrophiques : inondations, ouragans, modification violente des écosystèmes, migration de populations.
Chaque projet compte pour amplifier ou réduire les problèmes des générations futures. Lors de l’enquête publique, pensons à elles autant qu’à nous.
Les Verts redemandent la réduction du gabarit routier de la RD906 à une voie par sens en plus du tramway sur l’ensemble de l’axe.

vincent gazeilles

nov 2004 . Tribune

Ce contenu a été publié dans Politique locale, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *