Développement durable, à Clamart aussi. (oct 2006)

Développement durable, à Clamart aussi. (oct 2006 clamart infos)

Dérèglements climatiques, réduction de la biodiversité, pollutions chimiques, risque nucléaire, disparition des carburants fossiles, maladies liées à un environnement nuisible, inégalités nord-sud, n’en jetez plus !

En un peu plus d’un siècle, l’homme a dégradé durablement sa planète et les disparités sociales sont toujours source de conflits. Bien que le constat de notre évolution actuelle ne soit guère réjouissant, il est hors de question de renoncer à réagir positivement. Changeons de cap. Pensons aux plus démunis et aux générations futures. Un autre développement est possible, plus solidaire et plus respectueux de l’environnement.

À Clamart par exemple, il nous faut collectivement et individuellement réduire la place de la voiture, marcher et rouler à vélo le plus souvent possible, isoler thermiquement les bâtiments, recourir aux énergies renouvelables, bannir les produits chimiques pour l’entretien des espaces verts, refuser les OGM, limiter les achats superflus, acheter des produits « bio » et du commerce équitable, ne pas gaspiller l’eau, soutenir les actions de solidarité locales et internationales, penser au partage des richesses et au partage du travail. Impossible ? Certainement pas. C’est d’abord un contrat moral que nous devons signer avec nous même.

Une révolution des esprits profitable à tous et à chacun. Un enjeu de société enfin enthousiasmant où chacun peut et doit agir. Plutôt que le recroquevillement, osons l’engagement, le partage et l’écologie.

 

Ce contenu a été publié dans Environnement Energie Santé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *