Insécurité… oui mais des plus fragiles devant l’avenir!

Insécurité… oui mais des plus fragiles devant l’avenir!

Il n’échappe à personne que le thème de la délinquance, notamment juvénile, est avant tout une question politique, relayée par le sensationnalisme et le catastrophisme des médias. Démagogie et populisme contre angélisme, telle est la constante des discours de nos politiques de tous bords depuis des décennies, les « Apaches » en 1910, les « Blousons noirs »dans les années 60 jusqu’aux événements de novembre 2005… mêmes signes, mêmes causes, mêmes réactions.

Les gesticulations d’un ministre de l’intérieur « candidat » n’y changeront rien. Et ce, tant que les fractures sociales s’aggraveront, que nous encouragerons l’individualisme forcené, tant que les familles, les parents jugés démissionnaires s’enfonceront dans l’isolement, que nous nous réfugierons dans un ségrégationnisme culturel et économique…

La prison ne règle pas les problèmes comme le renvoi des « Sans papiers » vers leur pays d’origine n’est pas une solution… trop long, trop coûteux et surtout… trop courte vue! A Clamart, loin des discours ostentatoires, nous oeuvrons au quotidien avec les habitants de bonne volonté, les associations, les travailleurs sociaux, les enseignants… pour mailler le terrain, tisser du lien, réflechir et agir ensemble.

Nos « cellules de veille et de prévention » régulières, par exemple, nous permettent d’élaborer, au cas par cas, les solutions les plus adéquates, dans une logique de proximité, y compris avec la police. Nous pensons qu’ainsi, graduellement, la citoyenneté et la solidarité l’emporteront sur l’affrontement.

Ce contenu a été publié dans Politique locale, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *