Contrat Urbain de Cohésion Sociale à Clamart

Contrat Urbain de Cohésion Sociale à Clamart

Clamart s’engage pour trois ans avec d’autres partenaires (Etat, Conseil général, Sud de Seine, Conseil régional…) dans la mise en oeuvre d’une politique concertée à travers la signature d’un Contrat Urbain de Cohésion Sociale (le CUCS s’apparente aux anciens contrats de ville).
Pour les quartiers du Haut-Clamart, ce sera l’occasion d’insuffler une nouvelle dynamique de développement mais surtout de donner à l’échelle d’un territoire une cohérence d’action dans les champs de l’habitat et du cadre de vie, l’emploi et le développement de l’activité, la réussite éducative, la prévention de la délinquance et la citoyenneté et enfin la santé.
Un programme d’actions en cours d’élaboration avec de nombreux partenaires institutionnels et associatifs devrait être prochainement proposé aux Conseils de quartier concernés pour être amendé et/ou adopté. Nous persistons à penser qu’il ne peut y avoir de développement durable sans vision globale des problématiques sociales et environnementales se traduisant par l’action locale pertinente et concertée.
Dans le même esprit qui nous anime à Sud de Seine pour la mise en oeuvre de l’Agenda 21, nous souhaitons que le CUCS soit l’occasion d’associer les habitants aux choix déterminants qui engagent leur avenir. L’enjeu est de taille et les obstacles nombreux, mais « ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles. »(Sénèque).

D. MEIER

Ce contenu a été publié dans Politique - Gouvernance, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *