Aire d’accueil pour les gens du voyage

Le Maire de Vélizy ne manque pas d’air(e)…

La création d’une aire d’accueil pour les gens du voyage dans notre région aurait dû être une bonne nouvelle. Mais à y regarder de plus près celle que propose le Maire de Vélizy semble plutôt satisfaire à des préoccupations très éloignées de celles des gens du voyage et des habitants de Clamart limitrophes.

En effet, la zone choisie se trouve être séparée de tout accès aux services de la ville de Vélizy par la N118 (4 voies) et se trouve à proximité d’habitations clamartoises. Ainsi, d’une part le Maire de Vélizy, se dédouane-t’il à bon compte de son obligation de créer ce type d’aire, et d’autre part suscite-t’il l’embarras au sein de la municipalité voisine.

Nous condamnons ces manœuvres politiciennes élaborées sans concertation intercommunale et sans information auprès des populations concernées. Nous voulons rappeler les dispositions légales qui prévoient des conditions minimales d’accueil sanitaires et sociales et notamment l’accès à la scolarisation et aux services sociaux ainsi que les conditions permettant la meilleure intégration possible dans la vie de quartier.

Nous appelons de nos voeux la mise en œuvre du schéma départemental d’accueil des gens du voyage dans le 92, dans le respect de la charte « Habiter en caravane » promulguée par le Conseil Régional IdF, et à défaut, la saisine par la préfecture du département, des communes ou communautés de communes non à jour de leurs obligations. Si la difficulté de trouver des espaces disponibles, répondant aux obligations légales, dans un département de forte densité urbaine, est avérée, nous souhaitons que s’exprime une volonté politique claire et volontaire permettant de surmonter ces obstacles.

Nous souhaitons affirmer notre volonté forte de soutenir l’accueil des populations aux modes vie diversifiés et leur permettre un accès facilité aux services publics et de proximité.

Cette aire ne propose qu’un espace inadapté aux gens du voyage mais nous ne soutenons pas la pétition qui s’oppose à cette installation car rien dans le texte n’offre de perspectives positives pour garantir un accueil de qualité aux personnes nomades.

Ce contenu a été publié dans Politique locale, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *