Comment créer une entreprise de services à la personne ?

Vanessa Jérome
Adjointe au Maire de Clamart en charge du Développement économique,
Conseillère comunautaire Sud de Seine

 

Discours d’introduction Réunion d’information

28 avril 2009
« Comment créer une entreprise de services à la personne ? »

Je suis heureuse de vous accueillir ce matin dans les locaux clamartois du Centre socio-culturel du Pavé Blanc ppour cette réunion d’information sur les services à la personne et vous souhaite la bienvenue au nom de Philippe Kaltenbach, Maire de Clamart et Vice-président en charge du Développement économique à Sud de Seine. Je suis d’autant plus heureuse de vous accueillir ici que c’est la première fois que nous organisons une rencontre de ce type sur le haut Clamart.

D’autres élus sont parmis nous, Michel Dormois, conseiller municipal à Clamart et Christian Mensah, Maire-adjoint à Bagneux.

Je tiens bien sûr à présenter les intervenantes qui ont conçu avec les services de Sud de Seine cette matinée et vont l’animer pour vous :

  • Marie-Hélène Rannou. Contrôleur du travail. DDTEFP
  • Emilie Bongo. Contrôleur du travail. DDTEFP
  • Stéphanie Tréca. Conseiller création et développement de la jeune entreprise. CCIP des Hauts-de-Seine

Cette rencontre s’inscrit pleinement dans le cadre de la politique communautaire de développement économique de notre agglomération Sud de Seine dont je vais dire rapidement quelques mots.

PRÉSENTATION DE LA COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION SUD DE SEINE

  • Créée en 2005
  • Regroupe 4 communes : Bagneux, Malakoff, Fontenay-aux-roses et Clamart
  • Exerce des compétences en matière :
  • Développement économique :
  • Soutien à la création/reprise d’entreprise,
  • Animation du tissu économique local,
  • Aide à l’implantation d’entreprises,
  • Environnement : assainissement, gestion des déchets
  • Équipements sportifs et culturels

 

DISPOSITIF D’APPUI À LA CRÉATION D’ENTREPRISE

  • Mis en place en octobre 2006
  • Ouvert aux porteurs de projets de création ou reprise d’entreprise résidant Bagneux, Clamart, Fontenay-aux-Roses, et Malakoff ou souhaitant s’y implanter
  • Sans distinction de statut
  • Parcours:
  • Premier entretien par la CA Sud de Seine
  • Accompagnement spécialisé assuré par un conseiller spécialisé de la Boutique de Gestion

ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL

  • Réalisé par la Boutique de Gestion
  • Permanence hebdomadaire dans les locaux de Sud de Seine le jeudi
  • 4 rendez-vous/porteur pris en charge par Sud de Seine
  • Conseils pour …
  • Analyser le marché
  • Étudier la rentabilité économique
  • Réaliser le montage financier, mobiliser les aides
  • Choisir le statut juridique et fiscal

En 2 ans, 81 entreprises et 103 emplois créés

Alors en ce qui concerne les services à la personne dont nous allons parler aujourd’hui, je voulais rapidement présenter quelques chiffres qui montrent bien tout l’enjeu de la création d’entreprise dans ce domaine.
Les chiffres des besoins

  • 6 millions de ménages seraient aujourd’hui demandeurs de services à la personne
  • 300 000 foyers sont à la recherche d’une solution de garde pour leur enfant
  • 16 millions de ménages entretiennent un jardin
  • 200 000 emplois au noir évalués en France pour les seuls services d’entretien de la maison à destination des particuliers (étude de la Commission européenne)

 

Les chiffres du secteur

 

  • 2 millions de particuliers emploient des salariés à leur domicile
  • 1 370 millions d’heures de travail effectuées en 2008 au domicile des personnes
  • Plus de 100 000 emplois créés chaque année depuis 2006
  • 16 000 organismes agréés de services à la personne
  • 2 millions de professionnels dans le secteur des services à la personne
  • 15,6 milliards € de chiffre d’affaires en 2008
  • taux de croissance de 10% en 2008

Les chiffres des gisements de valeur

  • 1 million d’emplois créés directement si chaque ménage français utilise 2 heures de services par semaine
  • moins de 2% des salariés bénéficient en France d’un programme de services à la personne grâce à leur entreprise ; le pourcentage s’élève à 20% dans certains pays d’Europe et à 60% aux Etats-Unis

Sachant que le défi va bien sûr bien au-delà de la création d’activité et d’emploi en tant que telle, puisqu’il s’agit de créer des emplois socialement valorisés et économiquement rémunérateurs au-delà du seuil de précarité sous lequel se trouve bien trop souvent les salariés de ce secteur, qui combinent plusieurs emplois, des temps de travail éclatés, pour des salaires modiques et des perspectives de formation et de progression sociale bien minces.

Notre matinée va se dérouler en deux temps, une première intervention de mesdames Rannou et Bongo sur les démarches et réglementation, vous pouvez poser des questions et réagir. Puis Madame Tréca présentera le parcours de création d’entreprise de ce secteur et vous proposera également un temps d’échange.
Je leur laisse immédiatement la parole.

(en conclusion)

Je tiens à remercier les intervenantes de cette matinée, j’espère que nous avons répondu à vos interrogations et que nos échanges vous permettront de faire avancer votre réflexion et de vous conduire à mettre en œuvre les projets dont notre territoire à besoin.

Sachez que si vous avez d’ores et déjà envie de vous lancer, nos services d’accompagnement vous recevront gratuitement pour 4 rendez-vous de suivi et qu’une session de notre jeu Simuléco aura lieu les 17, 18 et 19 juin.

Je vous remercie et vous souhaite une bonne après-midi !

 

Ce contenu a été publié dans Économie Emploi, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *