Au Conseil municipal de Clamart de décembre 2009

Débat d’orientation budgétaire 2010

Comme chaque année, les Verts ont précisé les axes majeurs qu’ils souhaitent défendre dans le cadre d’une politique municipale soucieuse de solidarité et de développement durable.

En fonctionnement, nous avons dénoncé des dépenses qui s’éloignent de l’intérêt général compte tenu des difficultés financières actuelles des communes ; en particulier :

  • les dépenses liées aux fleurissement temporaire des carrefours, aux jardinières nécessitant de l’eau, de l’énergie et du temps de travail plus utile ailleurs.
  • les dépenses importantes humaines ou financières, pour des clubs sportifs. Est il normal, par exemple, que des agents de la ville s’occupent de balayer et d’entretenir les cours en terre battue du club de tennis ? Dans d’autres communes, ce sont les adhérents qui s’occupent de cela.

 

Nous avons insisté sur la nécessaire solidarité de la ville de Clamart à destination de Kidal, notre ville partenaire Malienne récemment mis à l’honneur lors de la semaine de la solidarité internationale.

 

En investissement et grosses opérations d’entretien, nous avons redit qu’il était prioritaire de réaliser des dépenses ayant un impact positif sur le fonctionnement.

Nous pensons évidemment à l’isolation des bâtiments municipaux et aux dépenses générales d’économies d’énergie. Il est important de donner la priorité à ces projets car elles engendrent des économies dès l’année suivante, économies permettant de financer durablement des postes d’agents.

Rappelons que chaque pour-cent économisé sur les dépenses de fluides équivaut à un demi poste d’agent de la ville.

Cette année, les dépenses d’investissement liées aux économies d’énergie pourraient augmenter à hauteur de 3 millions ce qui est positif.

A l’inverse, donner la priorité à la réfection des routes ne nous semble par un choix judicieux

Une réflexion écologique et financière doit être menée concernant le remplacement des arbres d’alignement. A ce jour, nous souhaitons opérer un remplacement des seuls arbres malades, même si cela affecte très légèrement l’esthétisme du site.

 

Enfin, nous avons redit notre refus de certains des projets portés par la communauté Sud de Seine

  • la nouvelle piscine au jardin parisien, les Verts n’ayant jamais eu d’information sur les économies réalisées par ce nouvel équipement par rapport au précédent ;
  • AUTOLIB dont le coût pour la collectivité sera important pour des avantages insignifiants.

En réponse aux critiques de l’UMP sur la hausse des impôts de l’an dernier, nous avons souhaité répondre que la hausse des taux des taxes n’avait pas été un choix réalisé de gaité de coeur mais une réponse à une baisse des financement de l’Etat aux communes.

Par ailleurs, à l’attention du porte parole de l’UMP qui semblait se soucier de l’impact des impôts sur les Clamartois, nous avons proposé une juste révision de la loi sur la fiscalité locale pour que les impôts locaux soient basés sur le revenus des habitants ce qui aurait l’avantage de toucher d’abord les plus riches. Étrangement, cette mesure équitable n’a jamais été prise par l’UMP …

 

Avances sur les subventions aux associations

Nous nous sommes abstenus sur ces subventions compte tenu du manque de critères définissant les aides. De même, nous considérons que la situation financière de la ville ne permet plus de financer de club sportif professionnel (Volley ball). Nos impots doivent aller à l’essentiel.

 

Engagement des travaux de la rénovation de la crèche Normandie (ex crèche départemental que le conseil général ne veut plus gérer)

Parmi les objectifs de Haute Qualité Environnementale (HQE), figurent une consommation en énergie primaire escomptée de 80KwH/m², eau chaude sanitaire par énergie solaire, végétalisation des toitures, modification des systèmes de ventilation et de chauffage.

 

Nous sommes intervenus pour préciser que dans ce type d’opération de rénovation, il était essentiel de soigner l’isolation de l’enveloppe du bâtiment afin de ne plus y revenir dans quelques années. Penser immédiatement en habitat passif évitera un nouveau chantier dans 15 ans, quand la norme sera devenue plus sévère.

 

Voeu contre l’élargissement de la RD7 à Issy-les-Moulineaux.

Augmentation de la pollution locale, du trafic routier (y compris à Clamart) et de l’effet de serre : STOP ! (Voir texte ici)

Le vote de ce voeu présenté par les Verts, fut assuré par les groupes des Verts, PS, Indépendants et Modem.

A l’inverse, les groupes UMP et communistes refusèrent de le soutenir…

 

Voeu contre l’abattage des arbres dans la forêt de Clamart et pour l’enfouissement la ligne à très haute tension.

(Voir texte ici)

Ce voeu initialement proposé par le groupe des Verts à la suite de l’incroyable sabotage de la forêt sous la ligne THT, fut amendé par le parti socialiste et l’UMP et finalement voté à l’unanimité.

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Politique - Gouvernance, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *