Jean Didier Berger, l’homme qui murmurait aux oreilles des voitures

Poussé par une envie irrépressible de devenir calife à la place du calife, le chef de l’UMP clamartois n’en finit plus de flatter l’automobiliste dans le sens de l’accélérateur. On peut ainsi lire dans ses publications son envie de développer des parkings et de favoriser la voiture individuelle aux dépens des transports en commun.

Prendre les clamartois/es pour des imbéciles est une chose, qu’ils le soient en est une autre.

A qui fera-t-on croire aujourd’hui que la qualité de vie et les transports de demain à Clamart passent par un développement du trafic routier  dans nos rues?

Pour des raisons écologiques et sociales (la voiture personnelle a un coût colossal pour la collectivité et les familles), il faut au contraire revenir sur ce dogme du siècle passé de l’automobile individuelle et évoluer vers davantage de circulations douces et de transports en commun efficaces. C’est dans ce sens que les élu-e-s Europe Ecologie Les Verts souhaitent orienter notre commune.

Ajoutons que le gouvernement UMP précédent a lancé le projet du grand Paris qui prévoit davantage de logements en région parisienne.
Comment réussir à bien vivre en étant plus nombreux dans un espace restreint tout en proposant la voiture comme mode de déplacement pour tous ?
Voila une question que notre délégué UMP de l’automobile club ne (se) pose pas, se contentant de propositions démagogiques non réfléchies…

Ce contenu a été publié dans Politique - Gouvernance, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *