Attentat à Conflans-Saint-Honorine : l’horreur ou la barbarie

Un enseignant d’histoire-géographie a été décapité en fin d’après-midi, le vendredi 16 octobre, à proximité d’un collège de Conflans-Saint-Honorine (Yvelines).

Nous condamnons cet acte d’une violence inouïe qui se revendique du terrorisme islamiste. Europe Ecologie Les Verts s’associe à la douleur des proches de la victime, de ses élèves et de la communauté éducative.

A Conflans-Saint-Honorine, un professeur est mort dans l’exercice de ses fonctions. Rien ne peut justifier un tel crime et toute la lumière doit être faite sur les motivations de l’auteur. Rien n’autorise non plus une instrumentalisation politique de cet acte visant à stigmatiser une partie de nos compatriotes musulmans ou à enfreindre nos libertés fondamentales.

Cette tragédie témoigne aussi d’une paupérisation du service public de l’enseignement qui laisse aujourd’hui les professeurs, seuls, garants des principes de la République.

Elle nous rappelle que partout, dans les territoires et dans nos quartiers, la transmission de ces valeurs communes est essentielle. L’éducation et la construction de l’esprit critique sont la condition de la démocratie et de la lutte contre le terrorisme.

Ce contenu a été publié dans Éducation, Libertés, Sécurité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *